Evocations et Litanies au Coeur du Christ.

Publié le par Anne-Madeleine Remuzat

 

Les Litanies du Sacré-Cœur

 

6a Sacré Coeur 2 

Les Litanies du Cœur de Jésus sont une des cinq Litanies à avoir été reconnues comme prière liturgique officielle de l'Eglise, avec celles du Saint Nom de Jésus, de la Sainte Vierge, de saint Joseph, et des saints. Les toutes premières Litanies du Sacré-Cœur qui nous sont connues sont celles publiées par le Père Gaspar Druzbicki (1590-1662), Jésuite polonais auteur de huit Litanies données dans son opuscule Meta cordium cor Jesu et sanctissima Trinitas, et celles écrites par saint Jean Eudes, parues dans un petit livre de prières édité en 1668.Celles qui sont récitées aujourd'hui trouvent leur source dans trois principaux documents : le livret de la Mère de Soudeilles publié à Moulins en 1686, celui de la Sœur Joly paru à Dijon en 1689, et enfin le livre du Père Croiset paru à Lyon en 1691. Dans chacun de ces documents figurent des Litanies, différentes d'un ouvrage à l'autre, et sans doute – du moins pour les deux premiers – directement inspirées par Marguerite-Marie, voire même – pour celles figurant dans le livret de Moulins – écrites par elle-même.
         

 En 1718, Anne-Madeleine Remuzat, religieuse visitandine de Marseille, publie le Manuel de l'Adoration perpétuelle du Sacré Cœur, du nom de la Confrérie qu'elle vient de fonder, dans lequel elle inclut à son tour des Litanies. Sur les 27 invocations, 17 proviennent du livre du Père Croiset, 5 sont reprises du livret de Dijon (les 4°, 10°, 13°, 19° et 21°), 1 du livre du P. Froment paru à Besançon en 1699 (la 12°) et les 4 dernières des Litanies composées à Aurillac en 1691 (les 8°, 9°, 11° et 30°).

 

Ce sont ces Litanies (connues sous le nom de "Litanies de Marseille") qui seront approuvées par Léon XIII en 1898, augmentées de six invocations, dont 5 du livre du Père Croiset (les 3°, 16°, 17°, 25° et 26°). Le Souverain Pontife en accorda dans un premier temps la récitation publique aux diocèses de Marseille et d'Autun, ainsi qu'à l'Ordre de la Visitation, puis au diocèse d'Annecy et à la Compagnie de Jésus (Décrets des 27 juin et 12 novembre 1898), avant de reconnaître ces litanies comme prière officielle, liturgique pour l'Eglise universelle le 2 avril 1899. Les Litanies du Sacré-Cœur comptent donc aujourd'hui trente trois invocations, qui rappellent les trente trois années de la vie terrestre du Christ. Le Père Vermeersch S.J. (Pratique et Doctrine de la dévotion au Sacré Cœur, Paris – Tournai, Casterman, 1922, t. II) les groupe en trois parties principales :


1° partie : Les excellences fondamentales du Cœur de Jésus (invocations 1 et 2)
2° partie : Les amabilités et les attraits du Cœur de Jésus (3 à 22)
3° partie : Le rôle propitiatoire du Cœur de Jésus (23 à 33).

Vous trouverez ci-dessous 4 versions, représentatives de l'évolution de la spiritualité de la fin du XIX° à nos jours, en soulignant les modifications apportées au fur et à mesure pour chacune de ces versions.

 

Version 1 (texte du XIX° siècle)

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Dieu le Père, du haut des Cieux, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, rédempteur du monde,
Dieu le Saint-Esprit,
Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu,
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, sanctuaire de la divinité, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, temple de la sainte Trinité, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, abîme de sagesse, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, océan de bonté, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, trône de miséricorde, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, trésor inépuisable, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, dont la plénitude en tous biens se répand sur nous, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, modèle de toutes les vertus, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, infiniment aimant et infiniment aimable, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, source d'eau qui jaillit jusqu'à la vie éternelle, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, l'objet des complaisances du Père céleste, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, triste jusqu'à la mort au jardin des Olives, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, blessé dans votre amour, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, percé d'une lance, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, épuisé de sang sur la croix, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, brisé de douleur à cause de nos péchés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, maintenant encore outragé par des ingrats dans le très saint Sacrement de votre amour, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, refuge des pécheurs, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, force des faibles, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, consolation des affligés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, persévérance des justes, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en Vous, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, espérance des mourants, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, doux appui de vos adorateurs, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, délices des Saints, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre aide dans les tribulations qui ont fondu sur nous, ayez pitié de nous.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Jésus.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Jésus.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Jésus.

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Oraison

Dieu tout puissant et éternel, jetez les yeux sur le Cœur de votre très cher Fils ; voyez les hommages et les satisfactions qu'il vous offre pour tous les pécheurs. Nous implorons votre miséricorde… laissez-vous fléchir et pardonnez-nous au nom de ce même Jésus-Christ qui règne avec Vous et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

Version 2 (idem)

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, sanctuaire de la divinité, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, temple de la sainte Trinité, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, abîme de Sagesse, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, océan de bonté, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, trône de miséricorde, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, trésor inépuisable, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous tous, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, modèle de toutes les vertus, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, infiniment aimant et infiniment digne d'être aimé, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, source d'eau qui jaillit jusqu'à la vie éternelle, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, l'objet des complaisances du Père céleste, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, rempli d'amertume à cause de nous, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, triste jusqu'à la mort dans le jardin des Oliviers, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, blessé dans votre amour, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, percé d'une lance, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, épuisé de sang sur la croix, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, brisé de douleur à cause de nos péchés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, maintenant encore outragé par des ingrats dans le très saint Sacrement de votre amour, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, refuge des pécheurs, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, force des faibles, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, consolation des affligés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, persévérance des justes, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en Vous, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, espérance des mourants, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, doux appui de vos adorateurs, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre aide dans les grands maux qui ont fondu sur nous, ayez pitié de nous.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Oraison

Seigneur Jésus, qui, par un bienfait nouveau, avez daigné ouvrir à votre Eglise les richesses ineffables de Votre Cœur, faites que nous rendions amour pour amour à ce Cœur adorable et que, par de dignes hommages, nous réparions les outrages dont l'ingratitude des hommes vous abreuve, ô vous qui vivez dans les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.

 

Version 3 (approuvée par Léon XIII - 1899)

 très nombreuses modifications

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, Fils du Père éternel, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Marie,

ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, souveraine majesté, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, temple saint du Seigneur, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, plein d'amour et de bonté, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, roi et centre de tous les cœurs, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, dans lequel sont tous les trésors de la sagesse et de la science, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, dans lequel réside toute la plénitude de la divinité, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, objet de complaisance du Père céleste, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, source
de vie et de sainteté, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, broyé à cause de nos péchés, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, percé par la lance, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, source de toute consolation, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en Vous, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent dans votre amour, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, ayez pitié de nous.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

V. Jésus, doux et humble de Cœur.
R. Rendez notre Cœur semblable au vôtre.

Oraison


Dieu tout puissant et éternel, regardez le Cœur de votre Fils bien-aimé ; soyez attentif aux louanges et aux satisfactions qu'il vous rend au nom des pécheurs. Apaisé par ces divins hommages, pardonnez à ceux qui implorent votre miséricorde au nom de ce même Jésus-Christ votre Fils, qui vit et règne avec Vous, en l'unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

 

Version 4 (fin XX° siècle)

. remarquer le passage au tutoiement
. la Vierge Marie devient "Vierge-Mère"
. insistance sur la miséricorde, reconnue "immense"
. disparition du "péché", remplacé par "crime"
. nouvelle demande, de paix et de réconciliation


Seigneur, aie pitié de nous.
Christ, aie pitié de nous.
Seigneur, aie pitié de nous.
Christ, écoute-nous.
Christ, exauce-nous.
Père des cieux, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Esprit-Saint, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Trinité sainte, qui es un seul Dieu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, le Fils du Père éternel, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge-Mère, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, d'une majesté infinie, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, temple saint de Dieu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, plein de bonté et d'amour, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, roi et centre de tous les cœurs, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui résident tous les trésors de la sagesse et de la science, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui habite toute la plénitude de la divinité, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui le Père a pris toutes ses complaisances, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, de la plénitude de qui nous avons tous reçu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, patient et d'une immense miséricorde, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, riche à l'égard de tous ceux qui t'invoquent, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, brisé à cause de nos crimes, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, qui t'es fait obéissant jusqu'à la mort, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, transpercé par la lance, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, source de toute consolation, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en toi, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en toi, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, aie pitié de nous.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, aie pitié de nous, Seigneur.

V. Jésus, doux et humble de cœur.
R. Fais nous un cœur selon ton cœur.

Oraison

Dieu éternel et tout puissant, regarde le Cœur de ton Fils bien-aimé, ainsi que les louanges et satisfactions qu'il te présente au nom des pécheurs et, à ceux qui implorent ta miséricorde, avec faveur accorde ton pardon au nom de ce même Jésus-Christ, ton Fils, qui vit et règne avec toi, aux siècles des siècles. Amen.

 

Visitation-Accates-jan-2008-002.jpg

Les Promesses

 

Difficile de parler du Sacré-Cœur sans faire mention des Promesses… Bien-sûr, elles ne figurent pas telles quelles dans les révélations reçues par Marguerite-Marie, et l'on ignore encore quand et par qui ces faveurs furent fixées en cette forme qui nous est connue aujourd'hui. Ce qui est certain, c'est que ces promesses ne furent répandues que bien après la mort de la sainte de Paray, et ce n'est qu'à la fin du XIX° siècle qu'elles connurent une diffusion mondiale : en 1882, M. Kemper, modeste commerçant de Dayton aux U.S.A., entreprit de les diffuser partout ; il les fit traduire en plus de deux cents langues et imprimer sur des images du Sacré-Cœur, qu'il répandit par millions à travers le monde.
S.Coeur St Jérôme
Les voici dans la forme qu'on leur connaît aujourd'hui, qui n'a guère varié depuis un siècle.

Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans leur état.
Je mettrai la paix dans leurs familles.
Je les consolerai dans toutes leurs peines.
Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.
Je répandrai d'abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.
Les pêcheurs trouveront dans mon Cœur la source et l'océan infini de la miséricorde.
Les âmes tièdes deviendront ferventes.
Les âmes ferventes s'élèveront rapidement à une grande perfection.
Je bénirai les maisons où l'image de mon Sacré-Cœur sera exposée et honorée.
Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.
Les personnes qui propageront cette dévotion, auront leur nom inscrit dans mon Cœur, et il ne sera jamais effacé.
Je te promets dans l'excès de la miséricorde de mon Cœur que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis neuf fois de suite la grâce de la pénitence finale ; qu'ils ne mourront point dans ma disgrâce ni sans recevoir leurs sacrements et que mon Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure.

Cette dernière promesse est appelée la "Grande Promesse", et concerne donc la Communion des neuf premiers vendredis de mois consécutifs.

Il est relativement aisé de retrouver l'origine de ces douze promesses dans les écrits de Marguerite-Marie. Parlait-elle en son propre nom, ou au nom du Seigneur ? Il est beaucoup plus délicat de trancher cette question, qui déborde le cadre de notre présent travail. Il est vrai que la sainte de Paray a souvent employé des termes tels que "si je ne me trompe". Elle agissait ainsi d'une part par obéissance, la Mère Greyfié lui ayant ordonné d'employer cette expression lorsqu'elle parlait de ses révélations et des grâces qu'elle recevait du Seigneur, et d'autre part par humilité et prudence, ce qui n'ôte bien évidemment rien à la véracité du message transmis, dont Benoît XV a reconnu l'authenticité dans la Bulle de canonisation Ecclesiae consuetudo du 13 mai 1920 - Bulle en laquelle il cite d'ailleurs textuellement la Grande Promesse : "Les témoignages de la bonté et de la miséricorde de Dieu manifestés avec tant d'éclat dans la vie de la Servante de Dieu sont, d'ailleurs, bien capables de porter tous les régénérés par le sang du Christ à vouer leur amour au Sacré-Cœur, afin d'en obtenir, dans les difficultés de la vie présente, ces grâces promises par lui à ceux qui l'honoreraient d'un culte spécial." (Vie et Œuvres, t. III, p. 700).

Voici les références des lettres de la sainte, dans lesquelles il est aisé de retrouver les révélations qui ont donné naissance au texte actuel des Promesses. Les Lettres citées ci-dessous sont consultables dans la chronologie, aux années placées en tête. Père Jean Croizet, de Marseille fut en relation avec Marguerite-Marie durant l’année précédant sa mort de la sainte de Paray, auteur dès 1689, d’un ouvrage intitulé « La dévotion au Sacré-Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ », mainte fois réédité jusqu’au 19ème siècle, à la fois manuel et livre de dévotion, qui contribuera à diffuser la nouvelle dévotion.
Les phrases relatives aux promesses y ont été soulignées.



1674 : Promesses 5, 9 : cf. Lettre au Père Croiset du 3 novembre 1689
1685 : Promesses 10, 7 : cf. Lettre au Père Croiset du 10 août 1689
1685 : Promesses 9, 2, 1, 3, 6 : cf. Lettre XXXV à la Mère de Saumaise du 24 août 1685
1685 : Promesses 9, 2, 1, 6 : cf. Lettre XXXVI à la Mère Greyfié
1685 : Promesse 11 : cf. Lettre XXXIX à la Mère Greyfié de janvier 1686
1685 : Promesses 4, 8, 9, 2, 1, 6 : cf. Lettre au Père Croiset du 10 août 1689
1688 : Promesse 12 : cf. Lettre LXXXVI à la Mère de Saumaise de mai 1688

 

 

image003.jpg

 

Eglise de Meyreuil (B. du Rhône)

 

 

Il n'y a bien évidemment aucun effet "magique" dans l'accomplissement de ces Promesses du Seigneur. Si elles peuvent stimuler le croyant sur la route qui mène à Dieu, celui-ci ne doit pas oublier que c'est à un appel d'Amour qu'il doit répondre, et que, libéré de toute contrainte comme de toute idée de "récompense", c'est dans cet échange amoureux qu'il pourra puiser dans les trésors du Cœur Sacré de Jésus.

 9mgrbelsuncesacre-3122.jpg

 

 

 

 

Publié dans Historique

Commenter cet article