PROCES EN BEATIFICATION ET CANONISATION

Publié le par Anne-Madeleine Remuzat

PROCES EN BEATIFICATION ET CANONISATION

DELA SERVANTE DE DIEU ANNE-MADELEINE REMUZAT

15 Février 2014.

Sessio I

Requête du Postulateur.

 

Monseigneur,

Chers amis,

C’est en découvrant la riche histoire du diocèse de Marseille et la sainteté qui s’y est vécue que nous nous sommes  rendu compte de la place qu’avait tenue sœur Anne-Madeleine Rémuzat dans notre ville.

Il y a quelques années, en rendant hommage au Chanoine Albanès pour le bicentenaire de la paroisse de St Victor sous l’égide du professeur Régis Bertrand, j’avais découvert sa vie et son message. Le chanoine Charles Seinturier et le Père Paul Amargier évoquaient l’essai de reprise de sa cause dans les années 1981-1983. En effet, les conférences données au monastère de la Visitation de St Jérôme par le Père de Margerie, S. J., avaient permis de mieux la connaitre. Dans le même temps, le diocèse confiait au Père Bernard Montagnes, dominicain, la charge de rassembler la documentation historique la concernant.

Les Visitandines en quittant Marseille pour Voiron remirent la relique de son cœur à la paroisse du Sacré-Cœur.

Sœur Rémuzat mourut le 15 février 1730, après plusieurs jours de grandes douleurs et finalement dans une grande paix.

On peut dire que sa spiritualité s’est peu à peu forgée dans l’interaction entre deux aspects de sa mission : d’une part, la contemplation, jusqu’à l’extase, du Cœur de Jésus, contemplation accompagnée d’expériences mystiques et des pratiques de mortification très poussées, sans négliger les charges inhérentes aux différents offices qu’elle occupa dans la communauté ; d’autre part, l’accompagnement qu’elle prodigua à de nombreuses personnes qui venaient chercher auprès d’elle, au parloir, le discernement et les encouragements dont elles avaient besoin en cette époque où la foi catholique était tout autant secouée par les critiques de la Réforme que troublée par les exigences du jansénisme.

Portée par la grande Tradition de l’Église et par les courants spirituels qui ont forgé son époque, sœur Rémuzat s’est s’approchée de ce mystère de coopération, qui est au fond mystère du salut, à travers la contemplation du Cœur de Jésus.

Ce chemin qui lui est propre se caractérise, par trois accents qui sont d’une grande pertinence théologique pour notre temps. D’abord la confiance en la miséricorde de Dieu. Ensuite la conscience de la coopération entre la grâce de Dieu et la liberté de l’homme, nécessaire à l’éclosion et au développement de toute vocation. Enfin, une forte volonté de disponibilité totale au mouvement de la grâce en elle, mouvement qui la dispose au service des autres et sert ainsi la gloire de Dieu. « Une passion d’amour » : voilà aussi ce que la fut la vie de la servante de Dieu Anne-Madeleine Rémuzat[1].

C’est ce que je découvris lors de ma nomination au Sacré-Cœur, où avec une équipe de laïcs nous avons travaillé à approfondir sa vie et son message. [2]

La diffusion de l’image et de la prière pour demander sa béatification que le Cardinal Bernard Panafieu avait fait imprimer, permit de mieux la faire connaitre.

Quelques conférences m’ont été demandées et bien humblement j’ai essayé de transmettre ce que j’avais découvert dans les différentes vies écrites au cours de ces deux siècles. Depuis les réseaux sociaux, les médias et la presse ont pris le relais.

C’est bien pour cela que nous vous avions prié de bien vouloir recevoir notre demande d’introduction de sa cause en béatification.

Par le décret du 8 décembre 2013, vous avez institué les membres du tribunal chargé de l’instruire et nous voici rassemblés en ce 15 février, date anniversaire de son retour vers Dieu pour en ouvrir les deux premières sessions.

Merci Monseigneur pour votre confiance et grand merci également à celles et ceux qui par leur travail, et sans compter leur peine, ont permis cela.

Merci aux historiens, Messieurs les professeurs Jean Chelini et Régis Bertrand qui ont bien voulu préparer le rapport historique qu’ils vous remettront, merci aux membres du Tribunal et à vous tous chers amis venus nombreux.

Et je n’oublie pas de dire ma reconnaissance à nos deux théologiens, Mgr Jean-Marc Aveline et Père Robert Schoettel pour avoir su mettre en exergue l’humilité et la sainteté de vie d’Anne-Madeleine Rémuzat.

Qu’elle nous permette de prendre conscience de notre grandeur de baptisés, elle qui fut une pauvre de Dieu, tendue vers Celui qui est tout. Merci.

J-P Ellul.

 

 



[1]Mgr. J-M Aveline, Rapport Théologique. Fév. 2014.

 

Publié dans Postulation

Commenter cet article

jul 22/08/2014 18:22

Bonjour,

Oui, Frère Elyôn est bien le premier et le dernier des Prophètes, ou Elie réincarné, en ces temps de la fin et j'en suis personnellement convaincu ! Car nul homme au monde ne peut apporter autant de Révélations surprenantes, mais toujours en corrélation avec les Saintes Écritures, si Frère Elyôn n'était pas L'Envoyé de la Sainte Trinité ! D'autant plus qu'Elie est annoncé, mais aussi Enock, par la venue des "deux Témoins" dans l'Apocalypse de Saint Jean. Prophétie également révélée par La Sainte Vierge Marie à Mélanie de la Salette. Aujourd'hui, c'est Elie seul qui se présente à nous et c'est une grande grâce pour nous autres Français, mais aussi pour les Européens : Dieu soit loué ! L'autre Témoin, d'après Frère Elyôn interviendra plus tard, lorsqu'il sera prêt. Frère Elyôn le connait, mais lui ignore encore sa Mission. Alors n'hésitons pas à aller sur le Site Sacré, voulu par Dieu, afin que nous recevions une grande Lumière, nous qui sommes dans les ténèbres depuis trop longtemps ! Nous qui croyons détenir une forme de vérité, et bien nous en sommes très loin de la pensée du Père éternel ! Voilà pourquoi, et pendant qu'il en est encore temps, parce que sous peu il sera trop tard, je vous invite cordialement à visiter le Site Sacré...

QUI FAIT QUOI ? ET OU VA-T'ON ?

UN SEUL SITE... LA VÉRITÉ ET LA VOLONTÉ DE DIEU, POUR SA SEULE GLOIRE ET LE SALUT DES ÂMES...

LE SITE EST SACRÉ, CAR IL EXISTE PAR LA GRÂCE DE LA SAINTE TRINITÉ. MERCI DE PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LE LIRE ATTENTIVEMENT, PARCE QU'IL RÉPOND A TOUTES LES INTERROGATIONS QUE NOUS NOUS POSONS : SPIRITUELLES, POLITIQUES, SCIENTIFIQUES, ESCHATOLOGIQUES, AINSI QUE CONCERNANT LE GRAND MONARQUE ET LE SAINT PONTIFE ANNONCÉS DEPUIS PRES DE MILLE ANS ! ...

Alors le lire c'est bien, mais transmettre par le biais du Web et partager partout ce Site Sacré : c'est un Acte crucial de Charité chrétienne. Ce Devoir spirituel extrêmement important vaut toutes les prières, car en agissant ainsi, vous obéissez à la Volonté de Dieu et vous serez récompensés par votre Action sainte. Voyez-vous, on peut faire beaucoup, tout en restant chez soi. Merci de votre compréhension...

Que l'Esprit Saint vous éclaire dans cette lecture Divine et que Dieu vous garde de la Tourmente qui vient...

LE SITE SACRÉ : http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

E-mail : frere-elyon@prophete-du-sacre-coeur.com